L’objectif de cette journée est de permettre à chaque femme d’avoir accès à des protections hygiéniques. En effet, selon l’association Règles élémentaires, ce sont aujourd’hui 2 millions de femmes qui sont victimes de précarité menstruelle en France et 500 millions de femmes dans le monde.